Refermer le menu

Vers une « French Tech de la francophonie »

infos pratiques
Vers une « French Tech de la francophonie »
Dans cet espace économique estimé à 7,2 milliards de dollars, les entrepreneurs bordelais peuvent tirer leur épingle du jeu. Un réseau des écosystèmes économiques francophones est en construction pour permettre des fertilisations croisées entre Bordeaux, la Wallonie, le Québec et Abidjan.
Qu’ont de commun Québec, la Wallonie et Abidjan, en Côte d’Ivoire ? « Une langue commune, le français, et des liens tissés de longues dates avec notre ville de Bordeaux dans le cadre de ses relations internationales » répond Julien Parrou, PDG du groupe Concours Mania et animateur phare de la dynamique French Tech Bordeaux. Deux arguments de poids, selon cet entrepreneur bouillonnant, pour fonder l’ambition de bâtir un « réseau des écosystèmes économiques francophones ».
 
« Ce réseau s’appuierait, très concrètement, sur des coopérations entre les structures d’accompagnement d’entreprises : accélérateurs et incubateurs. Ils offriraient aux chefs d’entreprises bordelais des facilités d’implantation et leur permettraient d’en découvrir rapidement les spécificités : comment s’adapter à ces marchés ? Comment réaliser une levée de fonds ? Quelles relations entretenir avec les donneurs d’ordres publics locaux, les grands groupes, les chambres de commerce, etc. ?. Je suis convaincue que la dynamique de croissance des entreprises bordelaises du numérique, symbolisée par le label French Tech, et plus largement les mutations entrepreneuriales, passent par ce type de coopérations internationales », poursuit Julien Parrou.
 
En retour, des entrepreneurs étrangers seraient accueillis dans la capitale girondine pour y développer leurs technologies et offre de services. La première pierre de cette « French Tech de la francophonie » a déjà été posée en avril 2015 à Bordeaux, lors de la 3e Journée nationale des diasporas africaines. La démarche trouvera son prolongement à l’occasion de la Grande Jonction au cours de laquelle Julien Parrou animera une table ronde consacrée aux opportunités de business et de réseau offertes par ce monde francophone. Il représente aujourd’hui 230 millions de locuteurs dans le monde (700 millions en 2050) et constitue un espace économique estimé à 7,2 milliards de dollars avec un taux de croissance annuel de 7%.
 
« Cette rencontre d’acteurs économiques francophones doit servir à identifier ce que chaque pays, chaque structure d’accélération, peut offrir en termes d’accueil d’entreprises et donner aux entrepreneurs locaux quelques conseils sur les erreurs à éviter pour bien s’implanter. Nous espérons aussi annoncer un calendrier d’actions », conclut Julien Parrou.


# Fertilisation croisée entre écosystèmes francophones
Table ronde à 11h dans le cadre de La Grande Jonction vendredi 8 avril 2016 au H14, pour créer des opportunités de business et de réseau, avec :
Patrick MBENGUE, French Tech Abidjan
Gilles BAZELAIRE, Président de l’international Digital Festival de Namur, Wallonie
Isabelle GENEST, Directrice Le Camp, Québec.Modérateur : Julien PARROU, French Tech Bordeaux.

Inscriptions et programme complet
 

AddThis Sharing

Hide
Show